L’élimination du PSG suite à leur défaite face à Evian mercredi soir en quarts de finale de la Coupe de France a fait replonger le club de la capitale dans des jours moins glorieux. Une défaite qui remet en cause les aptitudes de son entraîneur Carlo Ancelotti.

Alors que le club parisien semblait redevenir un club de prestige, à peine une semaine après leur belle performance face au FC Barcelone (2-2, 1-1) en Champions League, le revoilà plongé dans une nouvelle crise suite à son élimination en Coupe de France mercredi sur la pelouse d’Evian TG (1-1). Il semblerait que les co-équipiers de Zlatan Ibrahimovic se sente moins motivé dès que l’affiche est un peu moins excitante qu’un quart de finale de Ligue des Champions. La preuve sur le terrain lorsque le meneur de jeu Javier Pastore a célébré son but face aux Savoyards : aucune course de célébration ni de sourire, comme s’il s’agissait d’un but d’entraînement.

Une attitude désinvolte qui aura contrarié l’entraîneur Carlo Ancelotti à la suite de la rencontre, qualifiée de « désastre ». Le technicien italien n’aurait pas apprécié non plus un écart de conduite où une poignée de joueurs auraient fumé le narguilé dans son hôtel d’Annecy. Afin de rappeler ses troupes à l’ordre, Ancelotti les a réunies jeudi avant l’entraînement pour leur faire prendre conscience de tout ce qu’ils ont pu réaliser et qu’il ne fallait pas le gâcher.

Une semaine auparavant, après la une double-confrontation face au Barça où le PSG avait été quasiment parfait, Ancelotti semblait de nouveau hors de danger. Mais l’élimination de mercredi fait preuve de son incapacité à motiver son équipe, redonnant ainsi un coup de pousse aux rumeurs de son remplacement en fin de saison. Ancelotti devra parvenir à bien terminer la saison s’il ne veut pas perdre en crédibilité.